Le Naufrage du bateau Le Joola

Dernière mise à jour : 27 févr. 2020


Le 26 septembre 2002, Le Joola, navire qui assurait la liaison maritime entre la région de Ziguinchor et la capitale Dakar, fit naufrage au large des côtes gambiennes, à environ 40 km de la côte. Cette tragédie est considérée comme étant la plus grande catastrophe maritime civile mondiale, la plus couteuse en vies humaines, plus que "Le Titanic". Ce naufrage a en effet causé la mort de près de 2000 personnes. Selon les chiffres officiels des autorités sénégalaises, 1863 des 1928 passagers et hommes d’équipage embarqués ont trouvé la mort ou ont été portés disparus dans le naufrage de ce bateau dont la capacité d’embarquement était limitée à 536 passagers et 44 hommes d’équipage. On note ainsi un laxisme des autorités dans la gestion nautique et commerciale et l'entretien du navire Le Joola, qui se traduit par une surcharge aussi importante. Un an plus tard, le dossier, concluant la seule responsabilité du commandant de bord resté dans les eaux, est classé par la justice sénégalaise. On relève également le licenciement de responsables officiels sans poursuite.


Une information judiciaire est ouverte en août 2003 en France pour homicides involontaires par violation délibérée des règles de prudence ou de sécurité, blessures involontaires par violation délibérée des règles de prudence ou de sécurité, et non-assistance à personne en péril, à la suite d’une plainte de familles de victimes, parmi lesquelles figure le seul rescapé français Patrice Auvray. Une ordonnance de non-lieu est rendue en octobre 2014 par les juges d'instructions du tribunal d'Evry au motif de l'existence de dispositions internationales applicables à ce naufrage qui les empêchent d’engager des poursuites en France contre sept responsables sénégalais civils et militaires. L'indemnisation des familles des victimes du Joola est estimée à 19 000 euros.



The sinking of the boat Joola


On 26 September 2002, Le Joola, a ship which provided the maritime link between the region of Ziguinchor and the capital Dakar, sank off the coast of Gambia, about 40 km from the coast. This tragedy is considered to be the world’s largest civilian maritime disaster, the most costly in human lives, more than "The Titanic". The shipwreck caused the death of 2,000 people. According to official figures from the Senegalese authorities,1863 of the 1928 passengers and crewmen on board were killed or reported missing in the sinking of this vessel, whose boarding capacity was limited to 536 passengers and 44 crew. The authorities' laxity in the management of water and commercial activities and in the maintenance of the Le Joola ship has resulted in such a significant overload. A year later, the senegalease court record of the sole responsibility of the captain who died in this accident was filed. The dismissal of officials without prosecution is also noted.


Judicial information will be opened in August 2003 in France for manslaughter by deliberate violation of the rules of prudence or safety, unintentional injury by deliberate violation of the rules of prudence or security, and non-assistance to persons at risk, following a complaint from families of victims, including the only French survivor Patrice Auvray. An order of no-In October 2014, the Court of Inquiry of the Tribunal d'Evry ruled on the existence of international provisions applicable to this shipwreck that prevent them from taking legal action in France against seven Senegalese civilian and military officials.

Compensation for the families of the Joola victims is estimated at 19,000 euros.

3 vues

Posts récents

Voir tout