César Atoute Badiate, Commandant du Front Sud du MFDC

Mis à jour : 27 févr. 2020


Natif d’Emay, un village du département d’Oussouye, César Atoute Badiane s’est autoproclamé chef du Front Sud. Ils sont, Salif Sadio, le maître du front sud et lui, les deux chefs de guerre du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance. En 2001, César Atoute Badiate s’installe dans le quartier général de Kassolole, à la frontière de la Guinée-Bissau, qu’il a conquis des mains de Salif Sadio. Plus tard en 2006, avec l’aide de l’armée bissau-guinéenne sous le magistère de Nino Vieira, il chasse Salif Sadio du front sud après plusieurs semaines de combat.


César atoute Badiate a lancé sa première offensive contre Salif Sadio, le 28 décembre 2000, s’empare du camp de Kassolol et libère plusieurs hommes importants du mouvement détenus par ce dernier, entre autres, Léopold Sagna, le deuxième chef d’état-major d’Atika, Ousmane Koubalasso Sambou et Djikero Tendeng. En 2006, il lance un nouvel assaut sur les positions de Salif Sadio à Baraka-Mandioka, ce dernier après d’intenses affrontements se retira au nord vers la frontière gambienne. César Atoute Badiate devient ainsi l’homme fort du Front Sud. Même le retour dans le maquis du vieux Ousmane Niantang Diatta qui implanta sa faction vers Sikoun près de 100 km à l’est de Kassolole vers la Balantakunda, ne changera pas son statut de maître du sud.



César Atoute Badiate, MFDC Southern Front Commander


Born in Emay, a village in the department of Oussouye, Caesar Atoute Badiane declared himself head of the Southern Front. They are, Salif Sadio, the master of the Southern Front and he, the two warlords of the Movement of the Democratic Forces of Casamance. In 2001, Caesar Atoute Badiate moved to the headquarters in Kassolol, on the Bissau-Guinean border, which he conquered from the hands of Salif Sadio. Later in 2006, with the help of the Guinea-Bissau army under the leadership of Nino Vieira, he chased Salif Sadio from the southern front after several weeks of fighting.


Caesar atoute Badiate launched his first attack against Salif Sadio, on December 28, 2000, seizes the camp of Kassolol and releases several important men from the movement held by the latter, among others, Leopold Sagna, the second head of state-major of Atika, Ousmane Koubalasso Sambou and Djikero Tendeng. In 2006, he launched a new assault on the positions of Salif Sadio in Baraka-Mandioka, the latter after intense clashes withdrew to the north towards the Gambian border. Caesar Atoute Badiate thus became the strong man of the Southern Front. Even the return to the maquis of the old Ousmane Niantang Diatta who implanted his faction towards Sikoun almost 100 km east of Kassolol towards the Balantakunda, will not change his status as master of the south.

10 vues

Posts récents

Voir tout

Salif Sadio, chef du Front Nord du MFDC

Considéré comme l’éternel rebelle, Salif Sadio est l’un des chefs du MFDC les plus radicaux. Leader du Front Sud oriental au début il finira dans le nord. Le chef de la faction sud s’était établi dans

Sidy Badji, fondateur de Atika, la branche armée du MFDC

Sidy Badji, fondateur d’Atika, l’aile armée de la rébellion du Mouvement des Forces démocratiques de Casamance (MFDC), est né en 1915 à Diatock, dans l'arrondissement de Tendouck. Affectueusement appe